Fardeau du répondant

Définition du fardeau du répondant

Le fardeau du répondant (également connu sous le nom de fardeau de la réponse, fatigue de la réponse et fardeau du sujet) est une préoccupation relativement récente. Le fardeau du répondant est souvent défini comme l'effort requis pour répondre à un questionnaire ou, plus précisément, la façon dont le répondant perçoit sa participation en termes de temps, de niveau de difficulté et de charge émotionnelle.


Vous voulez en savoir plus?

Consultez la liste complète du glossaire dans une liste imprimable.


Problèmes survenant lorsque la charge des répondants est supérieure à la moyenne

Lorsque le fardeau du répondant devient trop important, cela se traduit par un taux de réponse plus faible, un taux d'achèvement plus faible et pourrait également produire des données de moindre qualité, car les répondants pourraient ne pas consacrer suffisamment de temps ou d'efforts pour répondre soigneusement et au mieux de leurs capacités. Une raison importante pour laquelle vous voulez éviter un taux de réponse faible est l'erreur de non-réponse qui peut être introduite si ceux qui ne répondent pas auraient différé de manière significative dans leurs réponses aux participants.


Quels sont les facteurs qui influent sur la charge des répondants?

Un certain nombre de facteurs sont susceptibles d'influer sur la charge de travail des répondants:

  • La longueur réelle et perçue du questionnaire
  • La complexité du questionnaire (trop de matière grise requise et les répondants risquent d'abandonner !)
  • La mise en page
  • la fréquence de l'enquête
  • Les questions sensibles ou invasives
  • L'intérêt du répondant pour la tâche et sa motivation
  • Compétence des répondants à accomplir la tâche


La charge de réponse peut être particulièrement problématique dans des groupes démographiques tels que les enfants ou les personnes âgées. L'accent a été mis sur la longueur des questionnaires et, par conséquent, la charge potentielle de réponse est souvent une raison de réduire le nombre d'éléments dans les questionnaires existants (par exemple, la version abrégée de l'enquête de santé abrégée) et incite également à élaborer des questionnaires comportant un minimum d'éléments. Même si la charge de réponse est fréquemment mentionnée comme une raison pour abréger les questionnaires, les preuves à l'appui de cette affirmation sont toutefois limitées.


Conseils pour réduire la charge des répondants

  • Veillez à la fréquence à laquelle vous interrogez vos répondants, afin qu'ils ne se lassent pas de répondre aux enquêtes.
  • Gardez l'enquête aussi simple que possible - ne posez que les questions nécessaires
  • Utilisez la logique de saut - vous pouvez réduire le nombre de questions auxquelles les répondants doivent répondre en créant des règles afin que seules les questions qui les concernent leur soient présentées.
  • Veillez à ce que la présentation soit claire, conviviale et intuitive.
  • Ajoutez un peu de fun à l'enquête - consultez nos questions sur les machines à sous et les billet à gratter pour pimenter l'enquête et maintenir l'intérêt des répondants !
  • Envisagez de mener une étude pilote au cours de laquelle les répondants parcourront votre questionnaire et pourront vous donner leur avis sur les questions à la fin. Vous pourriez, par exemple, savoir à quel moment ils estiment que l'enquête devient trop longue, quelles sont les questions formulées de manière peu claire ou celles qu'ils jugent trop contraignantes.
  • Communiquez aux répondants l'objectif de leur participation, l'usage qui sera fait des données et pourquoi leurs réponses sont importantes pour vous.


Démarrez avec Survey Anyplace dès aujourd'hui! Connectez-vous et créez votre première évaluation.

V
Vincent est l'auteur de cet article de solution.

Cette réponse a-t-elle été utile ? Oui Non

Envoyer vos commentaires
Nous sommes désolés de ne pas avoir pu répondre à votre question. Aidez-nous à améliorer cet article grâce à vos commentaires.